vendredi 26 avril 2013

PRIONS LE DIEU DU HOCKEY POUR QU'IL NOUS DONNE UNE SÉRIE LEAFS / CANACHIENS !


Ô toi !  Dieu du hockey, à la veille des éliminatoires de la Sainte Coupe Stanley;
Nous t'en prions, s.v.p., donne aux Anti-Habs cette année, une série Leafs / Cacanadien;
Seigneur, tu nous as gâtés cette saison lors des matchs réguliers entre ces deux clubs, quand les Leafs ont écrasé les petits CHieux comme de vulgaires mouches à marde.
Nous t'en conjurons, cher Dieu du Hockey;
Continue de nous prodiguer ta grâce et tes bienfaits;
Permets que tes vaillants serviteurs à l'uniforme unifolié s'en donne encore à coeur joie contre la vermine CHicolore;
Fais encore durer notre plaisir de voir le torCHon sale passer au moins cinq ou six fois dans le tordeur.
Exauce notre souhait d'admirer Nazem Kadri déjouer à volonté et à répétition le pourri Scary Price.  Que la foule se moque de lui cent fois avant que le coq ait chanté trois fois.
Que le valeureux capitaine Dion Phaneuf (6' 3", 215 lbs) nous cuisine en abondance son fameux ragoût de pattes de chevreuils moronréalaids.  Qu'aucun petit schtroumf bleu, blanc, merde n'échappe à son puissant bras vengeur.
Que le géant Frazer McLaren (6' 5", 250 lbs) fasse des oeufs pochés ou de la gibelotte de gélinotte avec les enfoirés Brandon Prust et Rene Bourque, ou toute autre quantité négligeable qui voudrait se mettre en travers de son chemin.
Que le robuste Cody Franson (6' 5", 215 lbs) fasse de la sauce à spaghetti ou des côtes de wapiti à la Max Pacioretty.


Que l'homme fort Colton Orr (6' 3", 225 lbs) nous mitonne un magnifique effiloché de Galchenyuk ou un lapin sauté à la Gionta.
Que Phil Kessel et les habiles attaquants des Leafs en fassent voir de toutes les couleurs aux défenseurs poches et au gardien passoire du Caca.  Qu'ils fricotent du pâté chinois à la Diaz, du pain de viande à la Markov, des boulettes à la Gorges, ou des tournedos dans leur Bouillon.
Que le festin se poursuive avec l'ex-Canaillien Ryan O'Byrne (6' 5", 235 lbs).  Qu'il satisfasse notre plus grand désir avec une savoureuse recette de babouin empalé à la P.K. Subban.  Qu'il l'attendrisse à coups de marteau.  On le prendrait aussi en brochette, en fricassé ou en boudin.
Que le solide gaillard Mark Fraser (6' 4", 220 lbs) nous confectionne de la bonne compote de Gallegher ou un succulent steak saignant à la Plekanec.
Ô Dieu du hockey, fais ce qu'il faut pour que les attaques faiblardes des CHaudrons coulent sur le gardien James Reimer comme l'eau sur le dos d'un canard.


Seigneur de la puck, répond à nos prières en rendant les fefans aussi honteux de leur club de dindes que l'an passé.  Ne permets pas au Caca de gagner une série pour donner ainsi aux fefans bipolaires une occasion de piller les succursales de la SAQ et les magasins du bidonville mourialaid.
Que le rude Jay McClement (6' 1", 205 lbs) concocte un repas de siffleux ou un hachis parmentier en décarcassant le Lâche Eller et le frileux Ryder.
Pour dessert, on prendrait bien un gâteau renversé à la Desharnais.  Et comme boisson, un milk shake frappé à la Moen ferait bien notre affaire.
Pour sa part, le grand chef Ryan Hamilton (6' 2", 220 lbs) nous comblerait en nous offrant sur un plateau d'argent un tartare de Tinordi ou des cigares aux choux à la Armstrong.
Le résultat de cette fantastique boucherie serait de faire passer tous les commentaires des ploucs de RBS pour de la bouillie pour les chats.  Et de nous offrir en prime la grosse tête fromager de Michel Therrien, complètement dépitée.
Non, par pitié, cher Dieu du Hockey, ne nous prive pas de ce magnifique banquet de CHiard de mollusques à la Bergevin...
Amen !            

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Tiens, mon commentaire sur RBS a été censuré. Je croyais qu'ils n'acceptaient que les messages non-vulgaires. Pourtant je disais la vérité de façon polie (j'ai été bien élevé quand même et en plus je suis issu d'une famille anti-habs de 3 générations!) alors que le CH a bénéficié toute l'année de généreux avantages numériques et que Molson avait acheté la ligue. J'ai également dit qu'ils devaient espérer affronter une équipe comme les Rangers ou les Islanders au premier tour histoire de ne pas avoir trop de compétition physique ou trop talentueuse dans les pattes comme en 1993. C'est probablement ma finale qu'ils n'ont pas aimé quand je leur ai dit que le CH était une disgrâce pour le hockey cette année et que la LNH a été carrément achetée par Molson comme les Yankees le faisaient à une certaine époque. Toute vérité n'est jamais bonne à dire au pays des CHauvins. Décevant comme attitude mais c'est du grand RBS. Parlant de RBS, ils sont tellement rattachés au passé que Pierre Houde a fait un lapsus cette semaine avec un arrêt de Price en disant "quel arrêt de Patrick Roy". On voit clairement qu'il n'y a personne de RBS qui a des chances de remporter un prix Nobel un jour.

Vlad

Anonyme a dit…

Les hosties de mange marde de tabarnak. Pu capable calice.

Anonyme a dit…

Je change de chaine pour voir ce qui arrive avec le super CH,c'est 1-0 Leafs en première période,mais que vois-je power play pour le CH!à notre très grand désarroi,ils vont l'avoir la coupe,car c'est tellement arrangé avec le gars des vues,que meme l'ouest en viendra pas a bout de cette bande de face à claques arbitres compris.

Anonyme a dit…

Ainsi la sainte-nitouCHe affrontera les Leafs ou les Sénateurs. Tout dépendra du match de dimanche. J'ai un peu peur que les CHanceux tombent sur Ottawa. Les arbitres prendraient des décisions douteuses qui n' avantageraient que le saint-torCHon en plus de voir leur aréna envahi par des fefans. Pas le meilleur scénario pour les Sénateurs. Donc, les Bruins doivent gagner le match de dimanche et en temps régulier. Hier les Leafs ont joué mollement mais il faut dire que les Leafs ne voulaient pas trop en faire car ce match n'aurait aucune incidence sur le classement pour eux. Mais je pense quand même que les Leafs aimeraient mieux affronter la sainte-nitouCHe que les Bruins, ça donnerait beaucoup moins d'ecchymoses LOL

Vlad

Hacksaw Reynolds a dit…

Les Leafs ont pris congé hier afin de ménager leur énergie pour mieux écraser les petits CHieux en séries éliminatoires. Quant aux sous-hommes de Michel Éphrem Therrien, ils ont forcé la note pour gagner et espérer finir au 2e rang dans l'Est, pour éviter justement d'affronter Toronto en première ronde. Ils savent trop ce qui les attend (une brique, un fanal et plusieurs blessures) s'ils doivent se frotter aux solides représentants de la Ville-Reine !
En fin de match hier, on a vu Pacioretty, Gallegher et Subban (hué dans sa ville natale, ce qui veut tout dire) rire à belles dents en narguant des joueurs des Leafs. Il appartiendra à ces derniers de leur faire ravaler leurs paroles et leurs rires, en même temps que leurs dents, s'ils en ont la chance dans les prochains jours.
Ces provocations visent sans doute à faire perdre la tête aux rudes porte-couleurs des Leafs afin que ceux-ci prennent des punitions d'indiscipline. Les avantages numériques représentent les seules vraies chances de marquer pour les petits CHieux, et les seules occasions où ils risquent moins de se faire planter par les gros Leafs. On sait que les arbitres accordent assez fréquemment des 5 contre 3 au CHiendent (but presque assuré) alors que l'inverse n'arrive presque jamais (5 contre 3 en faveur des adversaires du CH).

Anonyme a dit…

Drôle de séquence d'événements depuis jeudi dernier:

1) Dans le match Ottawa-Washington, l'abitre punit sans justification Mike Ribeiro dans la dernière minute de la partie. Ottawa amorce ainsi la prolongation à 4 contre 3, puis l'emporte pour se qualifier, ce qui élimine les Jets.

2) Apprenant alors leur élimination, les Jets jouent une troisième période amorphe et se laissent battre par le TorCHon, qui s'empare ainsi de la première place de sa division et empêche en même temps Toronto d'obtenir l'avantage de la glace en première ronde.

3) Samedi, peu motivés par un match dénué d'enjeu, les Leafs laissent le TorCHon les battre, ce qui ne serait pas arrivé si l'avantage de la glace en séries avait encore été disponible.

4) En même temps, dans le match Boston-Washington, les Bruins mènent, mais les arbitres se mettent à leur donner des punitions (à 5:11, 6:27 et 8:13), ce qui permet aux Capitals de créer l'égalité. Puis, «par hasard», Boston reçoit une autre punition en prolongation et accorde le but de la défaite. Les Bruins échappent ainsi un point qui leur était nécessaire dans la course au championnat. «Par hasard», Boston a reçu deux fois plus de punitions dans ce match qu'il devait gagner.

La LNH aurait voulu faciliter la tâche de la Sainte-Guenille qu'elle n'aurait pas pu faire mieux.

En première ronde, au lieu d'affronter les robustes Leafs, qui les ont torturés toute la saison, les nains du CHicolore vont se farcir la très petite équipe d'Ottawa et la 27e attaque de la ligue.

Aucun talent (sauf Karlson) aucune robustesse, pas d'offensive, un vieux capitaine de 40 ans et le meilleur joueur fini pour la saison (Spezza).

Il n'y a plus de doute, les 375 millions $ de Molson Coors en commandite à la LNH arrange bien les choses...

Anonyme a dit…

Je suis très déçu que les Leafs n'affrontent pas la sainte-nitouCHe. Mais il fallait s'y attendre que les Sénateurs gagnent contre les Bruins, les Sénateurs devaient sûrement mieux affronter le saint-torCHon que les puissants Penguins même s'ils devaient savoir qu'ils vont probablement se faire voler par l'arbitrage. Je ne vois pas comment les Sénateurs passeraient la sainte-nitouCHe à moins que leur gardien soit parfait. J'ai tellement un mauvais pressentiment...

Vlad

Anonyme a dit…

En effet, ces circonstances sont très louches. Ça me rappelle étrangement 1993 où le chemin avait été tracé de A à Z pour le CH en séries. Ne vous surprenez pas si les Islanders sortent les Penguins. Le CH n'a jamais eu de défi en 1993, les clubs les plus dangereux se faisaient sortir par les plus faibles quand ce n'était pas des blessures importantes aux meilleurs joueurs adverses ou encore des décisions complètement idiotes comme le bâton de Marty McSorley.

Ça pue la pièce de théâtre à plein nez cette année, sachant que Molson a acheté la LNH? Ça ne sent pas bon du tout.

Vlad

Anonyme a dit…

Les petits fefans lobotomisés montréalais vont payer une fortune pour assister à ce qui sera clairement la plus ennuyante des huit séries.

Ottawa est une équipe totalement démunie à l'attaque et elle va continuer de préconiser le style fermé qui lui a permis d'accéder aux séries.

Les joueurs du TorCHon, eux, sachant que leur gardien est non fiable, vont limiter le nombre de tirs de l'adversaire en fermant le centre de la glace et en se repliant à leur ligne bleue.

Résultat, on va s'endormir devant des matchs soporifiques. Pas mal mieux de regarder Boston-Toronto, Los Angeles-Saint-Louis ou San José-Vancouver.

Cela dit, Go Ottawa Go.

Anonyme a dit…

Déclaration de Pernell Karl Subanane: «Erik Karlsson est un grand joueur et je suis certain qu’il dira la même chose de moi.»

Quelle grosse tête enflée que celle de ce sale babouin Subanane! Ce trou de cul multiplie les bévues, les revirements dans sa zone et les lancers frappés qui n'atteignent jamais la cible, mais il s'auto-qualifie de grand joueur!!!

Tu es un grand macaque Subanane, pas un grand joueur. Tu es une grande gueule sale, pas un grand joueur. Tu es un grand jaune qui chie dans ses culottes plutôt que de se battre.

Le gros singe nauséabond Subanane n'est pas du tout un grand joueur. C'est un crétin sans jugement qui se fait constamment prendre hors position. C'est un épais qui opte souvent pour le mauvais choix de jeu. Et c'est un enfant de chienne qui fait des sparages pour exciter les fefans au lieu de viser la passe simple, mais efficace.