jeudi 5 octobre 2017

MAUVAIS PRÉSAGE : BEAUCOUP TROP DE POINTS D'INTERROGATION À L'AUBE DE LA SAISON 2017-18 DU CACANADIEN...


Prêt pour une autre saison somnifère du Cacanadien de Mourial ?  Préparez vos oreillers car vous en aurez besoin encore plus cette saison.  Avec l'alignement endormant et dégarni du torCHon, l'ennuyante trappe étouffoir préconisée par l'entraîneur Claude "Humpty Dumpty" Julien sera plus que jamais de mise pour espérer sauver les meubles.

Oui, pour le spectacle, qui promet d'être super navrant et désintéressant à cause des nombreux canards boiteux qui pataugent dans la formation des CHieux, on peut déjà affirmer sans crainte de se tromper, que les pauvres fefans qui paient le gros prix (moyenne de $ 195 du billet, la plus élevée de tous les clubs de la LNH) pour entrer au Centre PouBell, n'en auront pas du tout pour leur argent.

Même s'il ne faut pas accorder trop d'importance à la piètre fiche de la CHnoutte (deux victoires en huit matchs) en parties pré-saison, il n'en reste pas moins que ces rencontres hors-concours (très nombreuses et ayant pour seul but d'enrichir le coffre-fort des Molson) ont exposé les faiblesses criantes de l'équipe.

Avant tout, ces médiocres exhibitions ont montré le manque flagrant de profondeur et de relève chez le Caca d'CHien.  Cette absence de support risque de peser lourd dans la balance quand les blessures viendront handicaper le CHicolore au cours du long et éreintant calendrier de la NHL.  Si les quelques rares piliers du club tombent au combat pour d'assez longues périodes, ce sera la débandade au classement.


En défensive, la CHiasse est à ce point dépourvue (surtout de droitiers), que le DG Symphorien Bergevin doit faire confiance à un malingre petit défenseur junior de 19 ans, Victor Mete (photo ci-dessus, Cinq pieds dix pouces, 174 livres) pour accompagner Shea Weber sur sa première paire d'arrières.  C'est l'affreux manque de mobilité des nioCHons qui affligent l'unité défensive des Canailliens qui force la main à monsieur patates Juliennes et à Bergevaurien.  Trop vert pour supporter le calibre de jeu de la Ligue Nationale, mettons que Mete risque de retourner assez rapidement à sa place, c'est-à-dire, son club junior de London.  Monté sur un "frame" de poulet, le voyez-vous faire le ménage devant le filet de Price, contre des attaquants adverses deux fois plus gros que lui ?!

Mais l'incompétente direction des CHarognes n'arrive pas à l'évaluer (avec raison peut-être ?) comme étant inférieur aux deux de pique qui lui font compétition à la ligne bleue : des incapables, des pourris ou des joueurs finis comme Jordie Benn, Brandon Davidson, David Schlemko, Mark Streit, Karl Alzner (attiré à Ville La Sale par un contrat faramineux et indécent)...  Vous les chercherez en vain les bons défenseurs offensifs sachant manier la rondelle et capables de la sortir efficacement de leur territoire...

Heureusement pour eux, les CHieux évolueront encore dans la faible division Atlantique, et ils pourraient (si tout va bien) se classer en séries éliminatoires par défaut.  À part, le Lightning de Tampa Bay et les Maple Leafs de Toronto, les autres formations de la division sont peu redoutables.  Les Sénateurs d'Ottawa risquent de se ressentir de l'absence de leur as défenseur Erik Karlsson, blessé.  Mais si la CHiure subit elle aussi sa part de blessures importantes, il n'est pas exclus qu'elle manque le bateau du tournoi d'après-saison pour la Coupe Stanley.

Avec les trous dans la défensive moronréalaise, on doit aussi se poser la question de la solidité devant les buts.  Les experts et les fefans du CH prennent pour acquis que Jesus Price sera toujours le sauveur.  Qui dit qu'il ne se lassera pas d'avoir encore toute la pression sur lui ?  Qui dit qu'il ne va pas s'asseoir sur son gigantesque contrat de 84 millions de $$$ qui fera de lui le gardien le mieux payé du circuit Bettman ?  Qui dit que ses épisodes de nonchalance et de léthargie de l'an passé ne se reproduiront pas à cause de la lourdeur de la tache qui l'attend ?  Il n'y a rien de garanti.  Price n'est plus le meilleur cerbère de la Ligue (s'il l'a déjà été ?).


À l'attaque, le torCHon présente également des problématiques qui pourraient le couler.  La désertion de Radulov leur fera mal.  C'est lui qui a transporté l'offensive CHicolore la saison dernière.  Sans lui, la situation aurait été atroce.  Qui dit que le nouveau venu Jonathan Drouin (photo ci-dessus) pourra le remplacer adéquatement ?  Il est jeune (22 ans) et il n'a qu'une bonne saison à son actif.  Il n'est pas un vrai joueur de centre.  À 5' 11" pour 188 livres, il n'est pas le gros centre que les CHaudrons cherchent depuis une éternité.  Il est très mauvais sur les mises au jeu.  Son caractère de chien et de chiâleux, surtout quand ça va mal, fait en sorte qu'il est difficile à diriger et qu'il n'est pas un bon joueur d'équipe. 

Et à titre de francophone de service, il va vite s'écoeurer des journaliCHeux mange-marde de MortYial.  Bref, là aussi, comme moteur sous pression de l'offensive CHicolore, il n'y a rien d'assuré...  On sait aussi que les fefans mangent souvent la laine sur le dos des joueurs Québécois, surtout lorsqu'ils ne livrent pas la marchandise...  De quoi faire perdre les pédales au nouveau joueur de centre aux tendances bipolaires du CHiendent.


Un autre souffre-douleur des fefans pourrait être l'immature tête folle Alex Galchenyuk (photo ci-dessus).  Il boude déjà dans son coin parce que l'arrivée de Drouin le relègue sur un trio merdique avec Phillip Danault et Andrew Shaw.  Visiblement, après ses frasques de Floride l'an passé, et son manque évident de motivation, "Chucky" veut manifestement se retrouver ailleurs, avec un autre club de la NHL.  Il fera tout, y compris se traîner les patins et pourrir l'atmosphère du vestiaire, pour que ses souhaits soient exaucés.

Le manque de ressources en attaque, a poussé l'état-major des Cannes à CHiens à faire une place à un autre sCHtroumf, Charles Hudon (ci-dessus).  Avec les petits Shaw (!!!), Byron et Gallagher, ainsi que les peu robustes Européens Plekanec et Lehkonen, les Canassons (poids plume en bas de six pieds) de Mourial ne feront peur à aucun adversaire.  Aussi bien placer tout de suite le plat de porcelaine Ales Hemsky sur la liste des blessés.  Ça sauvera du temps.  Contre les défenseurs ennemis costauds ou "physiques" les nains du Caca ne feront pas le poids et ne seront pas de taille...


Avec un nouveau coach tentant d'installer son système de jeu; avec de nouveaux joueurs qui ont à faire leur place et à trouver leur "chaise", une période d'ajustement sera nécessaire.  Et c'est là que le bât blesse.  Les CHaudrons ne peuvent se payer le luxe d'un mauvais ou d'un lent début de saison.  C'est toujours à cette période, quand les autres clubs prennent ça aisé ou prolongent le camp d'entraînement, que les CHieux amassent des points qui leur servent plus tard à sauver leur saison quand le jeu se corse en deuxième partie de calendrier et que les défaites s'accumulent.

En somme, à l'aube de la saison qui s'amorce, il y a énormément de questions sans réponse qui mette en doute le succès des CanaCHiens.  C'est toujours de mauvais augure quand on ne sait pas trop sur quoi se fier pour bâtir sur du solide.  Trop de joueurs uni-dimensionnels et/ou ayant tout à prouver, font partie de cette équipe de broches à foin.  Des défenseurs empotés minant le jeu de transition (trop de gauchers gauches !), un "fat cat" avachi devant le filet, des petits attaquants manquant de punch, une absence de leadership (capitaine Pacioretty ?), un manque de profondeur généralisée, composent une recette indigeste qui pourrait se révéler désastreuse pour le Chicolore.  Surtout si plusieurs équipes de leur Conférence trouvent les moyens de s'améliorer et de faire la vie dure aux favoris des fefans éplorés...

samedi 23 septembre 2017

CALENDRIER (ENNUYANT) 2017-2018 DU CACANADIEN DE MORTYIAL...

Et oui, le grand cirque ridicule du Cacanadien de MoronsRéal se remet en branle ces jours-ci.  Les fefans bipolaires des CHieux espèrent encore (en vain) que cette saison sera la bonne pour mettre fin à un quart de siècle de disette, sans Coupe Stanley.  Comme d'habitude le directeur des pompes funèbres du torCHon, l'infortuné Symphorien Bergevin, a tenté de rafistoler les trous dans l'alignement de poires qui composent son club de broches à foin (en vain).  Aucun joueur de qualité, qu'il soit agent libre ou non, ne veut venir jouer pour sa troupe de deux de pique.  Même les restants des autres clubs de la Ligue Nationale ne suffisent plus à remplir les uniformes bleu, blanc, merde du club du bidonville mourialaid.  Une première cette année : Bergevin a encore 8,5 Millions de $$$ à dépenser sous le plafond salarial.  Vraiment, il ne trouve personne, (même en offrant de les sur-payer grassement) sachant le moindrement patiner, qui est prêt à venir se faire chier par les journalistes taches à marde de la métropauvre, ou les demeurés qui paient le gros prix dans les estrades pour huer leurs "favoris". 
D'ailleurs, on a encore constaté, lors de la dernière finale de la Coupe Stanley, que les partisans des Predators de Nashville sont bien meilleurs que ceux de la ville de Codinde Coderre.  Au lieu de conspuer leur équipe quand elle joue mal (comme le font les fefans dépravés du Caca), ils les encouragent par des chants de ralliement.  Remarquable !  Une leçon pour les honteux vire-capot des CHaudrons, qui se retournent contre leurs propres joueurs (au grand plaisir des Anti-Habs) à la moindre embûche.  Quel mensonge et quelle folle complaisance de tous ces faux-jetons sur patins (ainsi que les dirigeants des CHieux) qui s'amènent avec la bande d'incapables de la Sainte Flanelle en provenance d'une autre équipe et qui affirment injustement que les partisans de la CHiotte sont les meilleurs au monde !  Cette bande de frappés intégristes du CH, qui va même jusqu'à faire des émeutes quand ils perdent totalement le nord, ne méritent que du mépris ou... de la pitié, si vous avez le coeur tendre !
Octobre
  • jeu. oct. 5 19:00 à Sabres
  • sam. oct. 7 19:00 à Capitals
  • dim. oct. 8 19:00 à Rangers
  • mar. oct. 10 19:30 vs Blackhawks
  • sam. oct. 14 19:00 vs Maple Leafs
  • mar. oct. 17 22:30 à Sharks
  • mer. oct. 18 22:30 à Kings
  • ven. oct. 20 22:00 à Ducks
  • mar. oct. 24 19:30 vs Panthers
  • jeu. oct. 26 19:30 vs Kings
  • sam. oct. 28 19:00 vs Rangers
  • lun. oct. 30 19:30 à Sénateurs
Novembre
  • jeu. nov. 2 20:00 à Wild
  • sam. nov. 4 19:00 à Jets
  • dim. nov. 5 19:00 à Blackhawks
  • mar. nov. 7 19:30 vs Golden Knights
  • jeu. nov. 9 19:30 vs Wild
  • sam. nov. 11 19:00 vs Sabres
  • mar. nov. 14 19:30 vs Blue Jackets
  • jeu. nov. 16 19:30 vs Coyotes
  • sam. nov. 18 19:00 vs Maple Leafs
  • mar. nov. 21 20:30 à Stars
  • mer. nov. 22 20:00 à Predators
  • sam. nov. 25 19:00 vs Sabres
  • lun. nov. 27 19:30 vs Blue Jackets
  • mer. nov. 29 19:30 vs Sénateurs
  • jeu. nov. 30 19:30 à Red Wings
Décembre
  • sam. déc. 2 19:00 vs Red Wings
  • mar. déc. 5 19:30 vs Blues
  • jeu. déc. 7 19:30 vs Flames
  • sam. déc. 9 19:00 vs Oilers
  • jeu. déc. 14 19:30 vs Devils
  • sam. déc. 16 19:00 à Sénateurs
  • mar. déc. 19 22:00 à Canucks
  • ven. déc. 22 21:00 à Flames
  • sam. déc. 23 19:00 à Oilers
  • mer. déc. 27 19:00 à Hurricanes
  • jeu. déc. 28 19:30 à Lightning
  • sam. déc. 30 19:00 à Panthers
Janvier
  • mar. janv. 2 19:30 vs Sharks
  • jeu. janv. 4 19:30 vs Lightning
  • dim. janv. 7 19:00 vs Canucks
  • sam. janv. 13 19:00 vs Bruins
  • lun. janv. 15 19:30 vs Islanders
  • mer. janv. 17 19:30 à Bruins
  • ven. janv. 19 19:30 à Capitals
  • sam. janv. 20 19:00 vs Bruins
  • mar. janv. 23 19:30 vs Avalanche
  • jeu. janv. 25 19:30 vs Hurricanes
  • mar. janv. 30 20:00 à Blues
Février
  • jeu. févr. 1 19:00 à Hurricanes
  • sam. févr. 3 13:00 vs Ducks
  • dim. févr. 4 13:00 vs Sénateurs
  • jeu. févr. 8 19:00 à Flyers
  • sam. févr. 10 19:00 vs Predators
  • mer. févr. 14 21:30 à Avalanche
  • jeu. févr. 15 21:00 à Coyotes
  • sam. févr. 17 19:00 à Golden Knights
  • mar. févr. 20 19:00 à Flyers
  • jeu. févr. 22 19:30 vs Rangers
  • sam. févr. 24 19:00 vs Lightning
  • lun. févr. 26 19:30 vs Flyers
  • mer. févr. 28 19:00 vs Islanders
Mars
  • ven. mars 2 19:00 à Islanders
  • sam. mars 3 17:00 à Bruins
  • mar. mars 6 19:00 à Devils
  • jeu. mars 8 19:30 à Panthers
  • sam. mars 10 13:00 à Lightning
  • lun. mars 12 19:00 à Blue Jackets
  • mar. mars 13 19:30 vs Stars
  • jeu. mars 15 19:30 vs Penguins
  • sam. mars 17 19:00 à Maple Leafs
  • lun. mars 19 19:30 vs Panthers
  • mer. mars 21 19:00 à Penguins
  • ven. mars 23 19:00 à Sabres
  • sam. mars 24 19:00 vs Capitals
  • lun. mars 26 19:30 vs Red Wings
  • sam. mars 31 19:00 à Penguins
Avril
  • dim. avr. 1 19:00 vs Devils
  • mar. avr. 3 19:30 vs Jets
  • jeu. avr. 5 19:30 à Red Wings
  • sam. avr. 7 19:00 à Maple Leafs

mardi 15 août 2017

TREVOR TIMMINS : UNE VALEUR SÛRE...POUR LES ANTI-HABS !!!


Vous le savez, c'est un de mes plaisirs dans la vie.  Celui de trouver sans cesse de nouvelles façons de ridiculiser le Cacanadien de Mourial et leurs partisans bipolaires.  Ce n'est pas parce que j'adore inventer de nouvelles perles littéraires pour enjoliver ma satire anti-caca que je suis pour autant non crédible dans ce que j'écris sur le CHicolore.  On m'a parfois reproché d'être aussi biaisé -mais dans le sens contraire- que les pires amateurs chauvins du torCHon quand je m'exprime à son sujet.  Ce qui enlèverait toute valeur à mes critiques.  Pourtant, ce que mes lecteurs et moi -dans nos commentaires-  avançons ici, comme arguments, dans ce blogue, ne sont souvent que des vérités qui sont réelles et qui ne devraient pas paraître avant-gardistes.  Pourtant, elles font passer les fefans des CHaudrons, et les journaliCHe-culs moronréalaids complaisants, pour des arriérés et des aveugles, qui sont toujours en retard sur l'autobus de la réalité qui est passé...au siècle dernier !

Heureusement et exceptionnellement, il y a parfois des journalistes de sports qui ouvrent les yeux et qui accomplissent leur travail en faisant ce qu'ils devraient toujours faire : s'en tenir aux faits; à la découverte de la vérité, et de la réalité.  Récemment, ce fut le cas du journaliste Marc-Antoine Godin, dans La Presse +.  Contrairement à trop de ses collègues qui "couvrent" (qui flattent dans le sens du poil) les CHieux, Godin s'est donné la peine de faire enquête sur un aspect important dans le sort de toute équipe de hockey professionnelle : le recrutement de jeunes joueurs pour assurer l'avenir.



Ce que le scribe de La Presse a découvert, nous le savions depuis longtemps ici.  Le système de repêchage de l'organisation de la CHiasse est pourri.  Et son chef, Trevor Timmins, est un incompétent de la pire espèce !  Malgré ce que peut dire le DG Marc "Symphorien" Bergevin pour le défendre.  Depuis au moins dix ans, au mois de juin, les recruteurs du CHiendent multiplient les gaffes quand vient le temps du grand repêchage de la LNH.  Les résultats de l'analyse de Marc-Antoine Godin sont sans équivoque et prouvent mathématiquement, et de façon accablante, la déchéance des Cannes à CHiens dans cet important département qu'est le recrutement de nouveau talent.

En effet, Godin révèle que les CHaudrons se classent au 29e rang (sur 30 équipes) pour ce qui est du nombre de matchs disputés dans la Ligue Nationale par les joueurs qu'ils ont choisis au repêchage depuis 2008.  Tous ces supposés joyaux (de véritables vols s'il faut se fier aux fefans, aux journalicheux et aux dirigeants du Caca) n'ont joué que 1 368 parties dans le circuit Bettman alors que la moyenne de tous les clubs est de...2 974 !  Quel Flop !!!  Et, encore, les quelques rares recrues du torCHon qui ont touché à la rondelle dans la grande Ligue étaient-ils seulement de bon calibre ?  Et même lorsqu'ils étaient talentueux, ils ont souvent été échangés prématurément, avant que l'on reconnaisse leur vrai valeur.  On pense ici, entre autres, au défenseur Ryan McDonagh (photographié ci-dessus avec Galchenyuk -un autre raté du système de recrutement du Cacad'CHien-), capitaine des Rangers de New York.  Comment voulez-vous que les Anti-Habs de rient pas à gorge déployée devant tant de ridicule ?!


Faut-il rappeler que ce qui a fait le succès des CHieux par le passé (qui est devenu très lointain) c'était justement l'excellence de ses choix de repêchage ?  Mais c'était à une autre époque et ils n'avaient pas de mérite car c'était du tout cuit dans la bouche.  Ouais, c'était à l'époque bénie où les dirigeants de la CHiure (comme Sam Pollock) contrôlaient les autorités et les règlements de la NHL.  Ils avaient réussi à faire imposer une zone de protection autour de Montréal (en fait tout le Québec et une partie de l'Ontario), un vaste territoire, principale pépinière de nouveaux hockeyeurs de talent, dans lequel les autres clubs ne pouvaient pas piger.  Sans ce privilège incroyable (qui, depuis qu'il a pris fin à la suite du changement des règlements du repêchage, a condamné le torCHon à la médiocrité), les maîtres du CH n'auraient pas pu mettre la main sur tant de jeunes joueurs qui allaient devenir des membres du Temple de la Renommée.  Des athlètes légendaires qui ont rapporté tant de Coupes Stanley et qui ont fait le prestige du club des Molson.

Un prestige que le département de marketing du Cacanadien s'efforce de préserver ou de réinventer pour berner les fefans et les serviles journalistes mourialais, mais qui n'existe plus depuis longtemps (une génération).  Cette vérité, les Anti-CHieux la connaisse depuis des lunes, mais les arriérés de la métropauvre l'ignorent toujours et encore...